Alain Rothstein – biographie

Alain Rothstein artiste peintre (France). Arts visuel et tableaux.

Alain Rothstein artiste peintre

« L’art n’a de valeur que s’il est un feu sans cesse renaissant  »  affirmait Louis Aragon dans la Revue Commune en 1933. Alain Rothstein le prouve magistralement, en convoquant sur chacune de ses toiles les peintres de la préhistoire à l’abstraction contemporaine, tout en offrant « un champ d’exploration sans fin » à travers la peinture à l’huile. Un champ pluridimensionnel foisonnant de détails, d’histoires, où un visage en cache un autre, où un paysage est caméléon.

Son parcours

Né le 15 septembre 1948 à Paris d’une mère italienne et d’un père juif roumain, imbibé par la mémoire convulsive de la guerre, Alain Rothstein évolue dans un milieu érudit qui lui permet de découvrir la peinture à l’âge de sept ans.

Entré aux Beaux Arts de Paris en 1968, il voyage en Asie et mène à Paris une vie aussi proustienne qu’il le peut. Foudroyé en 1973 par une pancréatite, il en gardera cette relation particulière à l’entre-deux mondes qui marque son œuvre. Il commence à exposer à Paris puis s’enfuit plusieurs années dans l’Estérel où il remonte une ruine en atelier.

En 1989, il se réinstalle à Paris et fonde une famille, expose au Japon, aux États Unis, en Suède… Un soir de l’hiver 2006, telle une figure surgie de ses propres tableaux, un ami schizophrène tente de l’assassiner. Longtemps cloué au lit, Alain Rothstein se remettra debout pour peindre, s’attaquant progressivement à des formats de plus en plus grands.

Alain Rothstein a présenté son travail en France au Centre Pompidou, à la FIAC, à l’Espace Cardin, ainsi qu’à l’Étranger, New York Didier Katz Gallery, Los Angeles Alitash Kebédé Gallery, Foire Internationale de l’Art contemporain d’Osaka Japon, Foire Internationale de l’Art contemporain de Stockholm Suède.

Œuvres récentes

Alain Rothstein est un conteur d’histoires, d’un coup de pinceau il en raconte une, deux, ou mille à la fois. Son œuvre vient d’un autre temps, là où l’esprit s’envole au gré des couleurs et des formes. Il faut la contempler, l’observer, tourner autour, partir puis revenir pour enfin s’évader. Libre de ses influences, du surréalisme au primitivisme en passant par l’abstrait, son œuvre, peuplée de mondes fantastiques, miroirs de notre humanité, qu’elle soit grotesque ou poétique, n’appartient à aucun courant artistique.

Alain Rothstein, arts visuels et peinture - oeuvres sur toiles de la série Chapelle Saint-Glé Alain Rothstein, arts visuels et peinture - oeuvres sur toiles de la série rouge Alain Rothstein, arts visuels et peinture - oeuvres sur toiles de la série verte Alain Rothstein, arts visuels et peinture - oeuvres sur toiles de la série noire Alain Rothstein, arts visuels et peinture - oeuvres sur toiles de la série les anges Alain Rothstein, arts visuels et peinture - oeuvres sur toiles hors série

La centaines de tableaux présentée en sept séries constitue une rétrospective de ses œuvres récentes qui intervient après plus d’une dizaine d’années passées dans l’ombre, suite à une agression de laquelle il renaît de ses cendres.

 

Propos de l’artiste

La peinture à l’huile est le centre de toute ma démarche artistique, je l’expérimente depuis mon enfance.

C’est une matière offrant un champ d’exploration sans fin : corps souple permettant de faire le point au sens de la focalisation et de l’ouverture de l’oeil.

Je tire la figure primogènique en explorant les frontières entre le figuratif et l’abstrait. Mon travail, recherche d’une nouvelle forme de perspective qui va de la peinture primitive à l’abstraction contemporaine.

Il s’agit de mettre différents espaces sur un point de convergence qui à la fois crée un trouble et provoque un choc, une énergie qui se dégage de la toile. De ce point de vue,je cherche à créer un fluide qui capte le spectateur pour que celui-ci puisse entamer un dialogue.

Parallèlement, je développe une recherche de détournement de supports: dans les années 90 j’ai utilisé les cartes-mères d’ordinateurs ,des panneaux publicitaires, puis plus récemment, des flammes de grands vins ainsi que des CD. Je choisis des supports très marqués, justement difficiles à détourner, pour mettre en perspective la valeur d’une intervention qui oppose son caractère à la sérialité de la reproduction. Cela me permet de confronter une technique intemporelle qu’est la peinture à l’huile à de nouveaux supports.

C’est une manière de vérifier et de rappeler l’inépuisable force de ce medium.

A. Rothstein